Que signifie reconstruction mammaire par « D.I.E.P. » ?

D.I.E.P est un sigle en anglais correspondant à « Deep Inferior Epigastric artery Perforator flap », c’est à dire « lambeau à perforante de l’artère épigastrique inférieure ».

Tout d’abord, il faut définir ce qu’est un lambeau chirurgical.

Il s’agit d’un morceau de tissu (peau, muscle, os, graisse…) qui a été séparé de ses attaches au reste du corps, sauf celles qui contiennent le réseau de fines canalisations permettant au tissu d’être alimenté en oxygène contenu dans le sang. Ces attaches restantes necessaires (le pédicule) , peuvent être une bande de peau, un muscle, ou seulement des vaisseaux sanguins. Le fait d’avoir séparé du corps ce morceau de tissu, lui donne une mobilité, qui peut permettre d’atteindre une zone distante ou il existe un manque tissulaire (mutilation chirurgicale après cancer, zone brulée etc…).

Le fait de prelever ces tissus à toujours des conséquences (cicatrices, manque de force…).

Ces conséquences sont à comparer aux benéfices apportés par la reconstruction mammaire.

Les recherches réalisées actuellement dans ce domaine ont pour objet de diminuer les conséquences néfastes et d’augmenter la fiabilité de la procédure.

Les progrès techniques et technologiques permettent aujourd’hui de séparer complètement ce tissu du reste du corps, sans y garder aucune attache, les vaisseaux sanguins étant ensuite « rebranchés » en utilisant un microscope pour les racommoder.

Les progrès sont tels que l’on arrive à prélever le lambeau sans trop abîmer la zone ou il a été prélevé. Les attaches nécessaires sont réduites au strict minimum : les vaissseaux sanguins, sans y inclure de muscle ou de peau, avant que celles ci soient sectionnées pour être ensuite rebranchées.

Les vaisseaux perforants (artères perforantes), sont des vaisseaux sanguins qui naissent de gros troncs profonds et viennent irriguer la peau après avoir perforé le muscle en profondeur, dans leur trajet vers la superficie. Le lambeau DIEP est irrigué par des perforantes qui traversent les muscles de l’abdomen, et qui viennent d’un gros tronc profond (sous le muscle) appelé « artère épigastrique inférieure ».

  • La technique chirurgicale pour le DIEP consiste à prélever la peau du ventre sous l’ombilic, avec ses vaisseaux perforants et le gros tronc (artère épigastrique inférieure), sans prélever de muscle, et à rebrancher ce gros tronc près de l’endroit à recontruire (vaisseaux du thorax ou de l’aisselle).

Ensuite, la plaie résultant de ce prélèvement est fermée en utilisant l’élasticité de la peau située au dessus de l’ombilic, et en repositionnant celui ci ; ce qui correspond quasiment à l’intervention de chirurgie eshétique appelée abdominoplastie (une sorte de lifting du ventre)

Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales