Implants mammaires et risque de Lymphome Anaplasique à Grandes Cellules (LAGC)

22 Novembre 2018 : les recommandations du Directoire de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique concernant le risque de maladie du système immunitaire associée aux implants mammaires est de ne pas procéder au retrait des implants mais de poursuivre la surveillance annuelle prévue.

 

"Comme à toutes les femmes porteuses d'implants mammaires le Directoire recommande avec ses tutelles (1) une surveillance annuelle chez leur chirurgien, leur gynécologue ou leur médecin traitant (examen clinique, échographie et IRM au moindre doute).

En cas d'épanchement abondant, d'augmentation de volume, de douleur, d'inflammation, ou de toute anomalie au niveau du sein, quel que soit le moment de sa survenue ou en cas de traumatisme sur le sein, une consultation médicale estindispensable.


En l'absence d'anomalies cliniques ou radiologiques, il est toutefois inutile de modifier la fréquence et les modalités d'une surveillance annuelle.


En cas d'explantation ou de changement d'implant, des prélèvements de capsule périprothétique
devront être systématiquement effectués pour le réseau lymphopath."

 

 


Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales